Mary Toft ou la reine des lapins

Mary Toft ou la reine des lapins, Dexter Palmer

La ville de Godalming est en émoi le jour où débarque une caravane de monstres de foire.

Sous un chapiteau, tous ceux qui ont payé leurs six pence vont bientôt pouvoir assister au spectacle de Nicholas Fox – avant cela, les femmes enceintes sont priées de sortir: nous sommes en 1726, et la croyance qui veut que l’état d’esprit d’une femme enceinte pendant sa grossesse ait une influence sur l’enfant à naître est vivace. Autant les préserver des déviances qu’elles pourraient voir.

John Howard, le médecin de la ville, accompagné de son jeune apprenti Zachary Walsh, assiste au spectacle  et s’interroge – cette femme à deux têtes, cette autre sans squelette, le garçon mi-homme mi-ours sont-ils réels?

Quelques jours plus tard, le médecin est conduit au chevet d’une patiente par son mari affolé: elle est sur le point d’accoucher. Et si l’imminence d’une naissance est peu envisageable en l’absence d’une conception, la naissance elle-même est encore plus surprenante: Mary Toft accouche d’un lapin – en morceaux!

Par quel mystère une telle mise bas est-elle possible? Les connaissances scientifiques du médecin sont éprouvées, et les naissances de petits lapins se succèdent… Alertés, les éminences médicales débarquent de Londres. Miracle, supercherie?- après dix-sept naissances de lapins qui laissent les scientifiques et les religieux circonspects, le roi Georges prie de faire venir Mary Toft et son mari Joshua à Londres pour la prochaine naissance…

Voici un roman historique comme on en fait peu, dense, riche, philosophique, drôle, grinçant et étonnamment lumineux.

Dans cette foire aux vanités qui croque les grandes ambitions londoniennes et les petites ambitions provinciales, Dexter Palmer fait revivre un fait divers réel qui a passionné l’Angleterre en 1726.

Comme un jeune Candide qui découvre le monde, le très attachant Zachary, apprenti du non moins attachant docteur Howard, nous immerge dans cette histoire insensée. L’empathie contrebalance l’ironie de cette comédie provocante, brillamment menée par la plume alerte de Dexter Palmer. Où situer la vérité quand, entre Dieu et la réalité, nos connaissances se cognent à leurs limites?

Dexter Palmer tire les fils des marionnettes, tout en restituant un décor historique tout simplement épatant – de la bourgade de Godalming au Londres de ce début de XVIIIe siècle, nous sommes en immersion totale dans le cadre historique.

Malgré les diktats sexistes de l’époque sur lesquels l’auteur ironise, ou plutôt en partie grâce à eux, c’est un roman résolument féministe, qui offre la part belle à de beaux personnages féminins (entre autres, la merveilleuse Alice Howard!) affirmés, intelligents, libres, qui, laissant les égos masculins se livrer bataille, ont tôt fait de comprendre avant tout le monde qui sont les dupes et qui sont les rusés.

Traduction: Anne-Sylvie Homassel

Titre: Mary Toft ou La reine des Lapins

Auteur: Dexter Palmer

Editeur: La Table Ronde

Parution: janvier 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s