Valet de pique

img_9472

Un personnage et son double maléfique, le thème n’est pas nouveau en littérature.

Mais l’exercice se révèle troublant lorsqu’une écrivaine, fort réputée, met en scène un écrivain qui se dédouble, alors qu’elle-même a publié sous pseudonymes plusieurs romans noirs… Jeu, provocation ou masochisme?

Andrew J. Rush a tout pour être heureux : écrivain à succès, il publie depuis de nombreuses années des romans policiers vendus à travers le monde. Marié à Irina, qu’il a rencontrée alors qu’ils étaient étudiants, ils ont trois grands enfants et une magnifique maison ancienne dans la campagne du New Jersey, tout près de la jolie ville d’Harbourton. Surnommé par les médias le « Stephen King du gentleman », ses romans sont des valeurs sûres, construits selon une méthode efficace où la morale et la bienséance concluent à chaque fois l’histoire de façon immuable.

Mais tout n’est pas aussi lisse qu’on pourrait le croire dans la vie d’Andrew J. Rush, car la nuit, enfermé dans son bureau avec sa bouteille de whisky, le lisse écrivain se transforme en Valet de Pique, son double maléfique qui écrit des romans sombres, machistes et pervers où le mal est sadiquement triomphant.

Le jour où Rush reçoit une convocation au tribunal, la machine s’enraye. Il découvre qu’une vieille femme, visiblement mentalement atteinte, l’accuse de plagiat. C’est aussi le moment que sa fille chérie choisit pour tomber sur un livre du Valet de Pique mal dissimulé, et s’inquiète d’étranges similitudes entre le roman et un événement marquant de son enfance. Alors, étrangement, le Valet de Pique, tenu à l’écart d’Andrew J. Rush, affirme de plus en plus sa présence, et la petite voix quitte la nuit pour envahir un peu plus ses jours. Bras de fer ou complicité entre deux nouveaux Dr Jekyll et Mr Hyde ? C’est en tous les cas le début d’une une plongée dans la folie d’Andrew J. Rush, et la découverte de ses démons et de la mort qui rôde depuis si longtemps autour de lui.

Photo 122.jpg

Andrew J. Rush est-il devenu Valet de Pique, ou le Valet de Pique a-t-il choisi de devenir Andrew J. Rush pour pouvoir vivre loin des soupçons que sa folie aurait pu éveiller? On se questionne au fur et à mesure que les événements s’enchaînent et que l’on découvre les éléments du passé d’Andrew.

C’est un roman noir qui a toutes les qualités du thriller que nous offre la prolixe Joyce Carol Oates.

Les courts chapitres s’enchaînent dans un rythme soutenu, et le roman, l’air de rien, happe le lecteur sidéré par cette folie montante qui pourrait ressembler à une farce.

Joyce Carol Oates occupe depuis longtemps une place au tout premier rang des écrivains contemporains. Elle est l’auteure de nombreux romans dont Les Chutes (prix Femina étranger 2005), Mudwoman et Carthage. Membre de l’Académie américaine des arts et des lettres, titulaire de multiples et prestigieuses récompenses littéraires, elle occupe depuis longtemps une place au tout premier rand des écrivains contemporains

Titre: Valet de Pique (Jack of Spades)

Auteur: Joyce Carol Oates

Edition: Philippe Rey

Parution: 2017

4 réflexions sur “Valet de pique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s