Casco Bay

fullsizeoutput_77

Je vous ai parlé il y a quelques temps de ma rencontre avec Stoney Calhoun. J’ai essayé de résister un petit moment avant d’aller le retrouver dans ce deuxième opus, mais cela n’a pas duré longtemps. J’ai donc repris la route du Maine pour aller me balader sur ces côtes sauvages de la Nouvelle-Angleterre… et je n’ai pas été déçue!

Alors qu’il aspire à vivre des jours tranquilles entre sa cabane tapie au fond des bois et la boutique d’articles de pêche de la belle Kate, à qui il est désormais associé, Stoney est de nouveau mêlé à une histoire dont il se serait bien passé: lors d’une sortie dans la baie de Casco où il emmenait un client à la découverte des meilleurs spots de pêche dont il s’est fait le spécialiste, ils sont tombés sur un cadavre carbonisé, isolé sur un des îlots de l’archipel de Calendar Islands.

Alors que l’enquête piétine, le client de Stoney est retrouvé mort quelques jours plus tard, tué de trois balles, dans sa propre cabane! Son refuge devenu scène de crime, et soupçonné de surcroît d’avoir assassiné son client, un professeur d’histoire qui au demeurant lui était plutôt sympathique, Calhoun accepte finalement l’offre du shérif Dickman pour devenir temporairement son adjoint et l’assister dans cette enquête qui va s’avérer très surprenante.

Très surprenante, car en plus d’autres cadavres qu’ils vont bientôt découvrir, Calhoun se découvre des facultés d’enquêteur, et d’autres tout aussi intrigantes, qui ne font que le conforter dans l’idée que toutes ces compétences ont forcément à voir avec son ancienne vie, que la foudre a effacée de sa mémoire sept ans plus tôt.

Côté personnel, tout ne va non pas très bien pour notre héros, qui est mis à l’écart par Kate. Kate, rappelons-le, tiraillée entre son sens du devoir auprès de son mari atteint d’une maladie incurable (et qui lui a pourtant donné sa bénédiction pour qu’elle et Stoney puissent vivre leur histoire) et son amour pour Calhoun. Pour autant, en vrai gars bien, respectueux, pas étouffant, Stoney décide de laisser Kate décider comme une grande de ce qu’elle veut vraiment, se laissant même draguer au passage sans le voir par la jolie médecin légiste Sam Surry.

UNAG6YA5AP

Amateurs de frissons et de sensations fortes, passez votre chemin, ce n’est pas du thriller que vous trouverez dans cette série.

Ici, on se pose, tout simplement, aux côtés de son – au choix – héros ou anti-héros, Stonewall Jackson Calhoun.

On profite de la vie tranquille, en apparence, dans ce petit coin de Nouvelle-Angleterre, et même si on n’a jamais eu d’appétence pour la pêche, on partirait bien en balade dans le bateau de Calhoun, pour pêcher à la mouche. Mouche du Maine qu’il aurait pris soin de fabriquer au préalable avec des plumes de marabout et des poils de chevreuil, telles que la Chief Needahbah, la Edson Dark Tiger, la Golden Witch, la Hurricane, la Magog Smelt, ou encore la fameuse Gray Ghost (qui est d’ailleurs le titre original de ce roman).

Le mieux étant à mon goût la cabane de Stoney, havre de paix pour un retour à la nature, et la petite vie routinière (à quelques meurtres près) qu’il y mène.

L’enquête réussit à nous tenir en haleine, et les personnages sont toujours aussi attachants. William G. Tapply explore les relations humaines avec profondeur et sincérité, qu’elles soient formelles, amicales ou amoureuses. Outre la relation amoureuse entre Stoney et Kate, l’auteur a approfondi pour notre plus grand plaisir la relation entre le shérif Dickman et le guide de pêche.

Si certains lecteurs semblent avoir légèrement moins apprécié ce deuxième volet, je l’ai pour ma part tout autant aimé que le premier. Même si je dois avouer que j’aimerais bien voir un Stoney un peu moins parfait, et découvrir le bad boy qui se cache en lui!

Quels sont les secrets que cache sa vie d’avant? A-t-il était vraiment frappé par la foudre? Pourquoi le mystérieux Homme en costume vient-il régulièrement voir s’il a recouvré la mémoire?

Bref, en apprendrons-nous plus dans le troisième tome? William G. Tapply nous aura-t-il livré toutes les clés pour comprendre son héros avant de tirer sa révérence? Autant de raisons et d’appréhensions pour me lancer dans cette ultime lecture…

Titre: Casco Bay (Gray Ghost)

Auteur: William G. Tapply

Editeur: Gallmeister

Parution: 2008 (réédition 2017 dans la collection Totem)

6 réflexions sur “Casco Bay

  1. Non mais… on l’aime, notre Stoney! J’aime aussi son chien, moi!
    Très bien tourné, ton billet!
    Tu connais mes petits bémols face à ce 2e tome. N’empêche, je craque toujours autant pour Stoney, (son chien!), sa cabane et son bateau!
    La pression est forte pour le 3e tome. Percerons-nous à jour notre bon gars préféré?

    J'aime

  2. Vous me tentez beaucoup les filles avec cette série!! Allez, déjà un beau projet pour 2018 🙂 Ce que je crains (mais tu vas très vite dissiper ça, j’en suis sûre!!) c’est de la lenteur dans ce texte… Vu que tu soulignes le peu de rebondissements. Néanmoins, j’aimerais beaucoup faire connaissance de ce Stoney!

    J'aime

  3. ah son chien ! comme je l’avais dit dans mon billet, j’étais très inquiète de son sort et Stoney me touchait à être aussi inquiet ! j’ai autant aimé que toi ! et oui, je sens aussi l’odeur du café et je vois la brume sur la rivière !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s