Berta Isla

IMG_6218

Qu’est-ce qui distingue un roman d’une oeuvre littéraire?

La réponse est dans ces 587 pages époustouflantes écrites par Javier Marías, figure majeure de la littérature espagnole.

Berta Isla et Tomás Nevinson se rencontrent au lycée alors qu’ils sont encore adolescents, et tombent amoureux avec ce sérieux qui très vite les rend conscients que leur destin ensemble est tracé: après ses quatre années d’études brillantes à Oxford, le jeune hispano-britannique particulièrement doué pour les langues étrangères reviendra à Madrid épouser Berta. Effectivement, une fois leurs études achevées, en ce début des années 1970, les deux jeunes gens convolent, même si Berta a perçu chez Tomás des changements d’attitude surprenants. Tomàs travaille pour l’ambassade du Royaume-Uni à Madrid, et se rend fréquemment à Londres pour des séjours plus ou moins longs, tandis que Berta met bientôt au monde leur premier enfant et se retrouve de plus en plus souvent seule. 

Lorsqu’il est avec les siens, Tomás est ombrageux – Berta saisit d’emblée que quelque chose tourmente son mari, mais elle est encore loin de réaliser les répercussions que les changements trahis par son humeur vont avoir sur leur vie. 

Un jour où la situation lui échappe, Tomás se voit contraint de révéler à Berta qu’il travaille pour les services secrets britanniques. Désormais, Berta sait, mais elle sait aussi qu’il y aura tout un pan de vie de son mari qui lui restera à jamais inconnue.

462371f9ddaf7d15e1d378f25a9ff6ab

Madrid février 1970 @Jose Antonio

Tu ne dois pas me demander ce que je vais faire, parce que je n’en saurai rien; ni ce que j’ai fait, parce qu’en réalité je n’aurai rien fait, ce que j’aurai pu faire ne sera jamais arrivé, ne figure nulle part, n’est inscrit nulle part et ne doit pas l’être. Qu’il arrive ce qu’on voudra, ce ne sera pas de mon fait, parce que nous qui en sommes les acteurs nous sommes là mais nous n’existons pas, ou nous existons même si nous ne sommes pas là

Dès lors, Berta va devoir s’interroger sur sa capacité à accepter que son mari vive d’autres vies que la sienne, des vies qui n’existent pas mais sont pourtant bien réelles.

Je préférais me contenter d’une part de lui plutôt que de lui dire adieu, risquer de le perdre de vue à tout jamais et qu’il se mue en un souvenir.

C’est à travers ses souvenirs, des années plus tard, qu’elle revient sur la possibilité d’aimer un homme qu’elle ne connaîtra jamais vraiment, et sur la douleur de vivre l’absence, le vide, sans savoir des mois durant quelle vie l’homme qu’elle aime vit dans cet ailleurs (Tomás lui a bien dit, « ce qui existe n’existe pas »), sans savoir où, en guettant chaque retour de mission et redoutant celle dont il ne reviendra pas. 

Berta Isla est un roman à la construction particulièrement brillante où s’installe tranquillement un fil narratif qui se déroule tout en surprise jusqu’aux dernières pages. Javier Marias explore avec finesse la psychologie de personnages, les uns manipulateurs, les autres mis face à des choix qu’on leur impose. Il offre à Berta un portrait d’une grande élégance, celui d’une femme qui ne se pose jamais en victime. Car la victime n’est finalement jamais celle qu’on croit. Tomás, prisonnier de secrets et de manipulations retorses, tenu au silence et à l’absence, dépossédé de son identité, n’est pas moins victime que sa femme.

D’une ampleur passionnante et vertigineuse, même s’il se révèle parfois complexe dans ses digressions politico-diplomatiques, servi par une écriture exigeante qui excelle dans l’analyse du détail, le roman de Javier Marias est une oeuvre dont la puissance littéraire et romanesque habite longtemps une fois refermée. 

Titre: Berta Isla

Auteur: Javier Marías

Editeur: Gallimard

Parution: 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s