La crevette et l’anémone

IMG_5184

Vous aussi, vous gardez une certaine nostalgie de ces histoires d’enfants bien élevés de la Comtesse de Ségur?

Alors, pour les adultes que vous êtes devenus, voici une réédition qui devrait faire votre bonheur: Eustache et Hilda est le premier tome de la trilogie La crevette et l’anémone écrite par L.P. Hartley, auteur britannique  né en 1885 et décédé en 1972. 

Plantons le décor: nous sommes en Angleterre, dans une station balnéaire au début du vingtième siècle. Imaginez maintenant deux enfants qui jouent sur la plage, à construire des digues pour retenir la mer, habillés de jupe longue et pantalon comme l’exige la bienséance de l’époque. Ce sont Hilda et son jeune frère, Eustache. Hilda est l’aînée. A treize ans, quatre ans la séparent de son jeune frère.

Issus de la petite bourgeoisie puritaine et désargentée, ils sont éduqués par leur tante paternelle, venue s’installer après la mort de leur mère.

Ils mènent une vie d’une grande simplicité, égayée par des jeux de plage, des pique-nique en famille avec glissades de toboggan (qu’il faut plutôt imaginer comme une luge avec laquelle ils dévalent les collines), des cours de danse et des balades à bord de la calèche de ce bon vieux Monsieur Craddock.

Hilda, jeune fille particulièrement mature, entretient aves son frère une relation aussi autoritaire que fusionnelle. Usant de son ascendant sur lui, elle le contraint un jour à aborder mademoiselle Fothergill, une terrifiante vieille fille invalide que les enfants de la petite ville soupçonnent d’être une sorcière… contre toute attente (ou peut-être que nous l’avions quand même vu venir) le jeune Eustache se lie d’amitié avec la vieille femme, qui va s’attacher à Eustache…

371dc97747706967e70bb23477793766

Le roman nous plonge dans l’atmosphère désuète d’un monde disparu – comme si nous regardions des vieilles cartes postales des villes de bain de mer des années 1900, en se baignant dans l’ambiance bourgeoise et moralisatrice des romans de la Comtesse de Ségur – l’importance de la bravoure, de la gentillesse, des bonnes manières, le bien et le mal qui s’opposent, l’éducation ferme qui fait les bons enfants et celle, plus laxiste, qui les rend méchants et trop malins.

Mais le charme opère. Qu’il est attachant ce petit Eustache, avec cette sensibilité, cette gentillesse naïve mais lumineuse. Tel Candide, son entremise nous éclaire sur les vices du monde qui l’entoure. Entouré de parents bienveillants qui sont ses garde-fous, sa délicatesse de petit garçon dans son apprentissage social nous émeut et nous ravit. Même si la maturité dont il fait preuve à l’âge de neuf ans et demi surprend le lecteur de 2020.

On devine en Eustache les prémices d’un futur gentleman et en Hilda une future jeune femme suffisamment sûre d’elle pour s’affranchir et s’émanciper dans la grande aventure de ce nouveau siècle.

Une seule chose pour conclure: vivement la suite! 

Titre: La crevette et l’anémone (The Shrimp and the Anemone)

Auteur: L.P. Hartley

Editeur: La Table Ronde

Parution: février 2020

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s