Nouveau départ

Nouveau départ
Elizabeth Jane Howard

Comme tous les rendez-vous qu’on attend avec impatience, on peut parfois craindre qu’il ne soit pas à la hauteur. Je vous rassure immédiatement: ce quatrième volet de la saga des Cazalet est aussi addictif que les trois premiers, si ce n’est davantage!

Le précédent volume couvrait 3 ans. « Nouveau départ » se joue sur deux années cruciales dans la vie des personnages, et démarre dans la continuité de « Confusion », en 1945. 

Les longues années de guerre sont finies, années pendant lesquelles la famille Cazalet a vécu son lot de bouleversements. 

Malgré l’heureuse nouvelle qui accompagne la fin de la guerre, ce volume est celui de nouvelles épreuves qui assombrissent le quotidien de la famille: divorce, séparation, décès… 

Mais c’est aussi l’heure, pour les petits-enfants devenus adultes, de sceller des unions qui donnent un nouvel élan à la saga.

Les Cazalet ont regagné Londres. La fin de la guerre n’a que peu changé la vie des habitants: les plaies de la ville sont béantes, et la vie ne fonctionne encore qu’à coups de tickets de rationnement. Les cousines sont devenues des jeunes femmes actives et indépendantes. Polly et Clary sont fidèles aux passions qui les habitent depuis leur enfance: la décoration pour la première, la littérature pour la seconde.

Malgré ce début d’émancipation, les femmes sont encore à la merci d’une culture patriarcale ancestrale. On leur met la main aux fesses? Sois belle et tais-toi! 

 » – Il voulait me mettre dans son lit. Je suis désolée

– Et alors? Vous êtes une grande fille, ma chère. Comportez-vous en adulte »

The Cazalets

Elles s’interrogent naïvement sur la sexualité, et pour cause, personne ne leur en a parlé – surtout pas leurs mères qui ont toujours cultivé l’art du secret d’une vie sexuelle réussie – mais l’on-t-elle trouvé elles-mêmes, dans cette société où les hommes semblent surtout disposer du corps des femmes comme bon leur semble, et sans se soucier d’elles…?

Heureusement, tout n’est pas qu’adversité. Des moments heureux aussi ensoleillent ce nouvel épisode. Les personnages qu’on aime sont toujours aussi attachants (Hugh, Polly, Clary), certains gagnent en profondeur et en tendresse (Zoé, la Duche), ceux qui étaient antipathiques le restent (Edward), et Archie confirme sa position parmi mes favoris!

On retrouve la variation des points de vue qui offre un récit enlevé, au rythme implacablement maîtrisé. On apprécie également la capacité de l’auteure à faire des ellipses temporelles pour éviter la lourdeur narrative, tout en faisant habilement des rappels des épisodes précédents afin de ne pas perdre le lecteur.

La fin de « Nouveau départ » m’a laissée encore plus fébrile que les trois précédents tomes (c’est dire)… il me tarde de lire « La fin d’une ère » (sortie en 2022) qui clôturera la saga et nous laissera définitivement orphelins de notre famille anglaise préférée!

Traduction: Cécile Arnaud

Titre: Nouveau départ

Auteur: Elizabeth Jane Edward

Editeur: La Table Ronde

Parution: 14 octobre 2021

Une réflexion sur “Nouveau départ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s