Ombres portées, souvenirs et vestiges de la guerre de mon père

Ombres portée - souvenirs et vestiges de la guerre de mon père
Ariana Neumann

A Caracas, dans les années 1980, Ariana Neumann avait fondé du haut de ses huit ans un club d’espionnage, rêvant avec ses cousins de résoudre des enquêtes à la manière du Club des cinq. Un jour, en fouillant dans une boîte cachée dans le bureau de son père, elle tombe sur de vieux papiers, parmi lesquels elle trouve une pièce d’identité. Si l’homme en photo ressemble bien à une version jeune de son père, le nom sur la carte n’est pas le sien. Pourquoi Hans Neumann, riche industriel d’origine tchèque installé depuis plus de trente ans au Vénézuela, porte-t-il le nom de Jan Sebesta sur ce papier? La petite fille n’en saura pas plus, mais elle prend alors conscience des silences autour de l’histoire de son père, et des cauchemars qui le tiraient du sommeil en hurlant. Le lendemain, la boîte aura disparu du placard.

Ce n’est que des années plus tard, à la mort de son père, que la boîte réapparaîtra garnie d’un tas d’autres papiers, tel un legs. Ariana se sent enfin autorisée à enquêter sur ce passé dont son père était incapable de parler de son vivant. Aidée d’une traductrice, elle se lance alors dans des recherches, se découvre de la famille à travers le monde, et d’autres boîtes similaires lui parviennent, pleines de lettres, de photos, de papiers officiels. Qui l’emmènent jusqu’à Prague, où, enfin, elle reconstitue pièce par pièce le puzzle de la vie des Neumann, sa famille paternelle. Elle découvre ce que son père, un jour alors qu’ils s’étaient rendus ensemble à Prague, n’avait pu lui exprimer qu’à travers des larmes silencieuses, les mains accrochées au grillage de la gare de Bubny.

Ce livre a ceci de puissant qu’il est un document très rare, fait de témoignages directs sur la (sur)vie pendant la guerre et ce qu’elle implique d’abnégation et de résilience (les lettres poignantes échangées par la famille Neumann et les récits que les protagonistes ont écrit), de documents inestimables authentifiés par des historiens, et de photos de famille à la vivacité troublante qu’Ariana Neumann découvre au fur et à mesure de ses recherches.

Ariana Neumann a dédié ce livre à tous ceux qui n’ont pas pu raconter leur histoire. 

La sienne, reconstituée après une dizaine d’années d’enquête, est d’une intensité extraordinaire, servie par sa ténacité – mais aussi par cette chance magnifique d’avoir pu faire des rencontres qui à chaque fois offraient de nouveaux éléments, de nouveaux témoignages. Lorsque nous parlions récemment des recherches qu’elle avait menées autour de La carte postale, Anne Berest racontait qu’entreprendre des recherches généalogiques a cette capacité de mettre sur votre chemin de nouvelles personnes, de nouvelles pièces qui nourrissent votre quête. Cela se vérifie avec le parcours extraordinaire d’Ariana Neumann.

Le parallèle avec « La carte postale » ne s’arrête pas qu’aux recherches et à la quête d’identité, bien évidemment. Si vous avez aimé ce roman, vous ne pourrez qu’être conquis par « Ombres portées » – mais il serait réducteur de le comparer au livre d’Anne Berest. 

Car c’est un témoignage familial qui a une portée historique immense (je fais en sorte de vous en révéler le moins possible pour que le suspense – que l’auteure d’ailleurs entretient admirablement – reste intact). Mais il est aussi un récit intime, celui d’une fille qui a cherché à mettre en lumière la part d’ombre de son père. Et a brillamment réussi.

Que dire de plus si ce n’est tout simplement qu’ « Ombres portées » est un coup de coeur immense?

Traduction Nathalie Peronny

Titre: Ombres portées, souvenirs et vestiges de la guerre de mon père (When Time Stopped. A Memoir of My Father’s War and What Remains)

Auteur: Ariana Neumann

Editeur: Les Escales

Parution: septembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s