L’heure du bilan: novembre

alisa-anton-393305

Au revoir novembre! Quel est le bilan de ce mois?

Les chiffres:

Six romans lus ce mois-ci. J’aime bien cette nouvelle rubrique. Jusqu’au mois dernier, je ne tenais pas les comptes de mes lectures, impossible de faire une moyenne réelle, mais à vue de nez, je pense qu’avec six romans je suis dans une moyenne raisonnable. Une amie me demandait hier « comment fais-tu pour lire autant? » – un livre et demi par semaine, j’ai pourtant l’impression que c’est assez peu au final.

En cliquant sur le titre de chaque roman cité, vous pourrez accéder directement à la chronique

Quatre coups de coeur :

Pas mal! suis-je seulement bon public ou ai-je eu la main heureuse? Je crois tout simplement qu’on apprend à cibler les lectures qui nous vont, comme on apprend à repérer le bon vêtement ou la bonne paire de chaussure!

L’enfant-mouche, que son auteur a eu la gentillesse de me faire parvenir, m’a beaucoup émue. Philippe Pollet-Villard y raconte l’histoire de Marie, une petite fille qui va devoir apprendre à survivre pendant la seconde guerre mondiale, tout en étant confrontée à l’hostilité des hommes. L’histoire est d’autant plus touchante que l’histoire est inspirée de celle de sa propre mère. Une jolie plume, un récit très fourni qu’on n’a aucune envie de lâcher après l’avoir commencé.

Je suis ensuite tombée sous le charme complet de l’écriture des soeurs Berest, Anne et Claire, qui ont choisi de raconter l’histoire de leur grand-mère, Gabriële Buffet Picabia. Non seulement l’histoire de Gabriële et le contexte artistique dans laquelle elle s’inscrit sont passionnants, mais Anne et Claire Berest ont écrit à quatre mains un récit enlevé et érudit, qui mêle généalogie, biographie et histoire de l’art.

Une autre muse m’a bouleversée, il s’agit de Jeanne Hébuterne. Dans son roman écrit sous forme de journal intime, Je suis Jeanne Hébuterne, Olivia Elkaïm se glisse dans la peau de celle qui a passionnément aimé Amadeo Modigliani. De la rencontre jusqu’à la mort prématurée de la jeune femme, c’est un récit empreint de tragédie, dans un style très personnel.

Enfin, ce mois de novembre marquera ma rencontre dans Dérive Sanglante avec Stoney Calhoun, héros de William G. Tapply – voir ci-dessous. Coup de coeur absolu!!

Deux polars:

Une lecture agréable avec Le club des pendus, de Tony Parsons. Il s’agit d’une série dont Max Wolf, flic londonien, est le héros. Une bonne intrigue, que je conseille aux fans de polars anglais, aux fans de Londres, et à tous ceux qui aiment retrouver des héros récurrents attachants.

Justement, on en parle des héros récurrents attachants! Coup de foudre dans le Maine avec Stoney Calhoun et le premier volet d’une série de trois épisodes (n’attendez pas de suite, William G. Tapply hélas est décédé avant de pouvoir en écrire d’autres) Dérive Sanglante.

Une déception:

J’ai clôturé Novembre avec la lecture de L’indolente, le mystère Marthe Bonnard. La muse de trop? Je ne mets absolument pas en cause la qualité du livre de Françoise Cloarec, mais elle n’a pas su me convaincre. Marthe Bonnard n’est pas seulement mystérieuse, elle est antipathique. Toutefois, la biographie de Pierre Bonnard y est finement relatée et analysée.

 

Unknown
Trop de mystère tue le mystère

 

 

 

12 réflexions sur “L’heure du bilan: novembre

    1. et moi je vais le commencer, donc je ne veux pas encore savoir ce que tu en penses!!!
      Je suis allée lire ton bilan également, il est grandiose.
      C’est mon deuxième bilan, et je ne comprends même pas que je ne l’ai pas fait avant. Du coup, je commence mon bilan annuel… il y a du boulot, ma chère!!

      Aimé par 1 personne

      1. alors, oui il y a du boulot ! Je fais un bilan trimestriel, c’est différent mais parfois je vois qu’un livre qui m’avait beaucoup marqué, est presque totalement sorti de ma mémoire et d’autres, au contraire, se sont construit un chemin dans mon inconscient. Tu as tout à fait raison de te lancer, ça te facilitera ton bilan annuel et surtout tu pourras mieux connaître tes goûts ! Je te rejoins aussi sur le fait de se tromper rarement quand on finit par bien délimiter ses envies. Reste ensuite à se lancer dans l’inconnu ! En tout cas, un très joli bilan 😉

        Aimé par 1 personne

      2. tu as raison, il faut apprendre à sortir de sa zone de confort!
        je suis déjà surprise de mon bilan… quelques livres viendront s’ajouter encore à la soixantaine que j’ai lus, mais il y a déjà 26 français et 23 américains… j’ai hâte de ce qui va se profiler en terme de maisons d’éditions, genre, etc. Mais je vois déjà les grosses tendances se profiler! comme toi, j’oublie des titres, des ressentis, donc ces bilans sont vraiment un bon investissement! 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. Du coup, ça ne fait pas 7 livres? 😉
    Je note L’Enfant Mouche, un roman dont je n’avais pas entendu parler jusqu’à récemment, mais qui semble être un livre à ne pas rater…

    J'aime

  2. J’aime aussi les bilans! Comme je loupe beaucoup de billets, surtout chez les grandes lectrices, ça me permet de mieux repérer certains bijoux après coup! Je suis en train de réfléchir à mes « bonnes résolutions littéraires » pour 2018, oui je fais ça depuis quelques années, et je note le plaisir de faire des bilans mensuels sur le blog. Bon, chez moi ça ne prendra pas des heures compte tenu de mon rythme de lecture actuel qui frôle le zéro pointé! Mais bon, ça permet d’avoir une vue d’ensemble de nos lectures, de voir son évolution… J’ai noté ce mois-ci chez toi « L’enfant-mouche » que j’ai vraiment très envie de lire ! et la série de William G. Tapply!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s