L’heure du bilan: octobre

fullsizeoutput_5a4.jpeg

C’est fou comme un mois peut vite passer. Déjà un nouveau bilan? J’ai l’impression d’avoir à peine fini celui de septembre…

Les chiffres:

Huit livres – je suis en phase avec ma moyenne mensuelle (même si je triche un peu avec un roman graphique lu en à peine une heure!!)

Les livres:

Un thriller

ou tout comme – Piranhas est un roman glaçant mais qui tient parfaitement en haleine. Comment imaginer un baby gang qui va prendre la tête de la mafia napolitaine? Pas besoin d’imaginer, Roberto Saviano a recueilli les témoignages des survivants qui en ont fait partie, et en a conçu ce roman.

Unknown-1

Une déception

j’attendais beaucoup de Par les écrans du monde , mais le roman de Fanny Taillandier m’a paru froid, peu pourvu d’émotions dans un traitement proche du documentaire

CVT_Par-les-ecrans-du-monde_6566

Un malaise

Roman sur la passion dévastatrice, Adoration m’a hélas tenue à distance, malgré un récit fort et une écriture exigeante.

41hKIlkiPTL._SX195_

Un roman graphique

superbe dessins de Bastien Vivès pour une jeune fille effacée qui, par la magie d’un chemisier en soie, va se désinhiber dans une atmosphère puissamment sexuelle. On sent le fantasme de l’auteur pour la femme objet qu’il soumet à ses propres fantasmes…

Unknown

Un futur Goncourt?

La folie hypnotique d’Alfa Ndiaye permettra-t-elle à David Diop d’être le lauréat 2018 avec Frère d’âme? Je lui souhaite de tout mon coeur  de lectrice

Unknown

Un recueil de nouvelles

avec Trajectoire, de Richard Russo, j’ai osé me lancer dans la lecture d’un genre que j’aime peu. Et j’ai apprécié l’expérience, certainement aussi grâce à l’univers de l’auteur que je découvrais ici.

Unknown-2

Deux coups de coeur

Pour deux personnages hors du commun. Le premier, c’est Yvonnick, la Métallo du roman de Catherine Ecole-Boivin. Le second, c’est Olivier Liron, personnage principal et auteur d’Einstein, le sexe et moi.

L’évènement littéraire du mois:

Vous connaissez la marque Balzac Paris pour ses jolis vêtements, mais la belle équipe menée par Chrysoline de Gastines a eu la géniale inspiration d’asseoir son identité littéraire en créant son Cercle…littéraire, évidemment!

Nous avons été quelques heureuses élues (dont ma chère Emma du blog livresalire.com)  à être conviées autour de la brillante et inspirante Fanny Auger, fondatrice de The school of Life, pour un atelier d’écriture.
Fanny a la passion, l’écoute, le plaisir de la transmission et c’était une expérience riche et extrêmement stimulante.
Après nous avoir donné ses conseils, Fanny nous a lâchées pour 20 minutes d’improvisation écrite à partir d’un objet autour de nous … pas besoin de réfléchir longtemps. Face à moi, il y avait un verre, dont je venais d’essuyer la trace sur la table: tête baissée, sans vraiment réfléchir, j’ai foncé et écrit autour de cette trace…

Voilà, j’ai compris que vingt minutes dans ma journée peuvent suffire à travailler, à stimuler mon besoin de labeur créatif en tête à tête avec une feuille et un stylo…

 

4 réflexions sur “L’heure du bilan: octobre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s